Calamars en persillade

Il est des plats tout simples, faciles à réaliser et rapides à préparer qui regorgent pourtant de saveurs et de parfums appétissants. A ce titre, le calamar cuisiné à l’ail et au persil me plait tout particulièrement ! Autrement nommé encornet, ce petit mollusque est délicieux, si tant est qu’on connaisse quelques petites astuces afin d’éviter qu’il ne soit trop caoutchouteux à la dégustation. 😉

20160321_213930

Pour préparer ces anneaux d’encornets en persillade bien moelleux, il vous faut (pour 2 personnes) :

  • 250 g de calamars (je n’ai acheté que le corps de l’encornet pour le couper en rondelles)
  • 1 bouquet de persil plat
  • 2 gousses d’ail
  • 1 càs d’huile d’olive
  • le jus d’1/2 citron jaune
  • sel et poivre à discrétion
  1. Préparez tout d’abord vos encornets. Afin d’obtenir des anneaux moelleux et non élastique, j’ai 2 petits tuyaux à vous livrer. Tout d’abord, il est préférable de congeler vos encornets, cela casse les fibres et l’attendrit nettement. Deuxièmement, avant de préparer votre calamar, faites-le tremper au moins 30 minutes dans du lait ! En alliant ces 2 astuces, j’obtiens toujours un produit bien tendre. Découpez vos encornets en lamelles d’1 cm de largeur environ et rincez-les sous l’eau froide.
  2. Rincez le persil, épluchez et dégermez les gousses d’ail et hachez le tout. Réservez.20160321_212548
  3. Dans un poêle, versez 1 càs d’huile d’olive et faites chauffer doucement. Ajoutez vos anneaux de calamars et laissez les dorer en montant progressivement la température. Assaisonnez de sel et de poivre.
  4. Au bout de quelques minutes ajoutez votre mélange ail et persil, remuez bien pour enrober tous vos anneaux de calamar et, juste avant de servir, déglacez avec le jus de citron.
  5. Servez immédiatement accompagné d’un dôme de riz et d’un peu de citron pour en arroser subtilement le poisson au moment de déguster.

BON APPÉTIT !

Salade d’avocat au crabe et pamplemousse-vinaigrette au curry

On dit souvent qu’en cuisine, le visuel compte presque autant que le goût. Je ne ferai pas faux-bond à cet adage, et pour cause, selon moi la cuisine s’apprécie avec les 5 sens ! Lorsque je prépare un repas le toucher des aliments aiguise mon envie d’y goûter, et le son du doux crépitement du beurre ou celui des oignons dans une poêle me renvoie à mon enfance (dans la cuisine de ma grand-mère). Le dressage met en appétit, les odeurs qui se dégagent du plat donne l’eau à la bouche, et enfin quand vient le tour de la bouche et des papilles… je m’extasie !

Avec ses couleurs pétillantes, ses parfums d’herbes fraîches et son goût frais, la salade que je vous propose aujourd’hui ne me fera pas mentir. Avec cette recette, vos 5 sens sont à la fête !

Pour préparer cette jolie salade fraîche et colorée, il vous faut (pour 4 personnes) :

  • 1 avocat
  • 1 petite boite de crabe (miettes et pinces)
  • 1 pamplemousse rose
  • de la roquette
  • 1 oignon cébette
  • aneth
  • ciboulette
  • quelques zestes de citron hachés
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 1 càs de jus de citron jaune
  • 1 pointe de curry
  • sel et poivre  convenance
  1. Tout d’abord rincez et ciselez vos herbes fraîches (aneth, ciboulette, cébette). Lavez la roquette. Égouttez le crabe dans une passoire.
  2. Levez des suprêmes de pamplemousse. La technique est simple, il suffit de la connaitre. Et comme parfois un dessin vaut mieux que des mots, voici une petite vidéo explicative.
  3. Préparez votre vinaigrette: mélangez le sel, le poivre, la pointe de curry, le jus de citron et l’huile d’olive et émulsionnez le tout.
  4. Épluchez l’avocat et coupez-le en lamelles.
  5. Dressage: dans le milieu de l’assiette disposez quelques feuilles de roquette, puis posez dessus les lamelles d’avocat. Délicatement venez déposez quelques suprême de pamplemousse, parsemez de miettes de crabe et ajoutez quelques morceaux de pinces sur le dessus. Parsemez le tout d’herbes fraîches ciselées, de zestes de citron hachés et arrosez de quelques gouttes de vinaigrette. Servez immédiatement car l’avocat risque de brunir si vous le préparez trop tôt.

BON APPÉTIT !

Courgette pomme verte et mimolette vieille en crudités

Quand vient le dimanche soir, nos agapes de midi laissent la place à un repas léger et frais, histoire de laisser nos estomacs se remettre… Entendez par là: une salade, un yaourt et hop! Me voilà donc au milieu de ma cuisine avec, à droite de belles courgettes, à gauche une pomme verte… quelques noix dans le placard….un petit coup de baguette magique, on remue le nez, et le tour est joué! Voici une jolie crudité originale, rafraîchissante, légère et préparée en 20 minutes 😉

20160319_212819

Pour ces spaghettis de courgettes en salade, il vous faut (pour 4 personnes):

  • 2 courgettes longues
  • 1/2 pomme verte (granny smith)
  • 2 càc de jus de citron jaune
  • 1 poignée de cerneaux de noix (j’ai trouvé des noix du Périgord)
  • 60 g de mimolette vieille (préférez vraiment la “vieille”, à la texture plus sèche et cassante avec son odeur de noix fraîche et ses arômes de grillés, de caramel et de café)
  • 1 càs d’huile de noix
  • 1 càs de vinaigre balsamique (je vous livre ma recette telle que je l’ai préparée mais, après dégustation, je pense qu’un vinaigre de cidre serait encore plus sympa)
  • sel et poivre à convenance
  1. Préparez les spaghettis de courgette: rincez les courgettes, épluchez-les en conservant un peu de peau. Avec une mandoline taillez vos spaghettis en vous arrêtant quand les pépins apparaissent.
  2. Dans une casserole d’eau bouillante bien salée, plongez les spaghettis de courgettes pendant 1 minute pour les blanchir. Puis retirez les délicatement avec un écumoire et plongez les immédiatement dans un saladier d’eau glacée. Cela stoppe la cuisson et fixe le vert de la chlorophylle, afin d’obtenir des courgettes d’une belle couleur. Égouttez-les et réservez.
  3. Rincez la pomme et taillez-la en petits bâtonnets sans l’éplucher. Citronnez la légèrement pour éviter qu’elle ne brunisse.
  4. Écrasez les cerneaux de noix avec un rouleau à pâtisserie pour les éclater plus au moins grossièrement selon votre goût.
  5. Hachez la mimolette au mixeur.
  6. Préparez votre vinaigrette en mélangeant sel, poivre, vinaigre et huile de noix et émulsionnez.
  7. Dressez les spaghettis de courgette au centre de l’assiette, disposez vos bâtonnets de pomme verte, parsemez de noix concassées et de mimolette et arrosez le tout d’une cuillère de vinaigrette à l’huile de noix. Régalez-vous!

BON APPÉTIT!

Les bananes flambées de Babette

Il y a maintenant 10 ans, j’ai passé une année entière en Guadeloupe. Devenue un véritable coup de cœur (tant pour ses plages magnifiques, ses paysages à couper le souffle que pour ses habitants, ses couleurs et ses parfums), la Gwada reste pour moi un havre de paix ressourçant où j’aime me rendre régulièrement.
Ma passion pour la cuisine m’habitait déjà à l’époque et j’ai donc profité de cette année pour découvrir l’art culinaire des Antilles. De retour chez moi, j’ai ramené un superbe livre des recettes de Babette de Rozières (elle-même guadeloupéenne).Vous la connaissez peut-être à travers son émission culinaire “les p’tits plats de Babette”.J’aime utiliser ses “festins créoles” sous ma grisaille nancéenne, histoire de nous faire voyager sous le soleil des tropiques ! Aujourd’hui je vous propose un dessert plébiscitée par mon homme: les bananes flambées !

 

Pour réaliser des bananes flambées tout droit venues des Antilles, il vous faut (pour 2 personnes):

 

  • 2 bananes bien mûres
  • 1 citron vert
  • 1 orange
  • 1 bâton de cannelle
  • 2 càs de sucre de canne
  • 10 cl de rhum vieux
  1. Après avoir bien lavé le citron, prélevez-en les zestes.
  2. Pressez l’orange et le citron vert.
  3. Dans une poêle bien chaude versez le sucre et laissez caraméliser.
  4. Coupez les bananes en 2 dans le sens de la longueur et déposez les dans le caramel. Laissez cuire quelques minutes puis mouillez avec le jus d’orange et de citron.20160320_143306
  5. Ajoutez les zestes, le bâton de cannelle et laisser réduire le jus jusqu’à obtenir une consistance sirupeuse, puis versez le rhum et flambez.
  6. Dégustez immédiatement ! C’est une pure gourmandise !


J’espère que vous apprécierez sur cette petite vidéo les exclamations et autres gazouillis de mon TomPouce 😉

BON APPÉTIT!

Mini muffins citron-Nutella

Quoi de plus sympathique que d’avoir de jolies petites mignardises à offrir quand vient l’heure du thé ? Toujours à l’affût de nouvelles recettes, j’ai décidé d’occuper mon après-midi à plonger dans les délices de “la cuisine de Mercotte” pour y trouver une petite douceur à tester.
Qui ne connait pas Mercotte ? Si cette fine pâtissière fût révélée au grand public dans l’émission “le meilleur pâtissier” en 2012, aux côtés de Cyril Lignac ; c’est à travers son ouvrage “solution macarons” aux éditions altlal que je l’ai découvert en 2008. Elle est à l’origine d’un blog de grande qualité où j’aime apprendre, me perfectionner et m’inspirer !

couverture-solution_macarons

C’est donc bien chez elle que j’ai trouvé cette jolie recette proposée aujourd’hui : de divines mignardises où le peps du citron se marie dangereusement bien avec le Nutella. Une recette issue du beau livre “mes 100 recettes de citron” de Nathalie Valmary (rendons à César…). J’y ai mis mon petit grain de sel, que Mercotte et Mme Valmary me pardonnent 😉

20160323_092228

Pour réaliser ces douceurs addictives, il vous faut (pour une trentaine de mini-muffins):

  • 2 citrons jaunes (de préférence bio)
  • 60 g de sucre pour le sirop + 50 g pour les muffins
  • 20 g de miel de fleurs
  • 2 œufs
  • 200 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 150 ml de lait
  • 200 g de beurre ramolli (sortez-le du réfrigérateur une bonne heure avant utilisation)
  • 2 pincées de fleur de sel
  • “Nutella” maison
    1. Commencez par préparer un sirop au citron: prélevez les zestes d’un citron (après l’avoir soigneusement rincé) et pressez le jus des 2 citrons. Dans une casserole versez les zestes, le jus et 60 g de sucre et faites chauffer à feu moyen (sans faire bouillir). Lorsque le mélange est bien sirupeux, laissez refroidir.
    2. Pour confectionner les muffins, vous allez déjà “crémer” votre beurre avec le sucre. Pour cela il faut fouetter le beurre bien ramolli avec un batteur électrique (je l’ai fait avec mon robot thermomix sur la vitesse 3,5 avec le fouet). Fouettez jusqu’à consistance lisse et crémeuse puis ajoutez le sucre et 2 pincées de fleur de sel, et continuez de fouetter jusqu’à ce que l’appareil soit homogène.
    3. Ajouter les œufs 1 à 1, puis le lait et la farine tamisée avec la levure. Et quand votre appareil (= mélange) est homogène ajoutez le sirop avec la moitié des zestes.
    4. Remplissez le fond de vos moules à mini-muffins, ajoutez 1 càc de “Nutella” maison puis terminez avec le reste de pâte.
  1. Enfournez dans un four préchauffé à 180°C, pendant 20 à 25 minutes. Vérifiez la cuisson avec la lame d’un couteau (elle doit ressortir sèche).
  2. Lorsque vos muffins sont cuits, laissez refroidir quelques minutes puis démoulez sur une volette à pâtisserie. Le plus difficile sera de résister à l’appel de ces délicieuses mignardises avant l’arrivée de vos invités !

Recette inspirée des muffins citron cœur de chocolat de Mercotte

BON APPÉTIT !

Carré de veau et son jus, petits légumes glacés

L’envie m’est venue d’une belle viande accompagnée de son jus de veau ! Onctueux, savoureux, gourmand, un jus qui appelle à “saucer” le fond de notre assiette… Ayant du temps devant moi en ce dimanche matin, me voilà donc repartie…le nez dans ma cuisine, au dessus des casseroles, au milieu des parfums de viande rôtie, de thym, de laurier et autres garnitures aromatiques. Le résultat fût à la hauteur de mes envies ! Un délice !

Pour préparer ce carré de veau dominical, il vous faut (pour 2 personnes):

  • un carré de veau d’environ 500 g
  • 1 échalote
  • 1 carotte
  • 1 botte d’oignons cébette (ce sont de petits oignons jeunes avec un fût vert très long qui ressemblent à la ciboule ou cive. Leur parfum est plus doux que celui de l’oignon blanc et tout se mange, même le vert)
  • 1 botte de mini carottes (les mini légumes sont des légumes récoltés très jeune. Je prends ceux de la maison Sales. Ce ne sont pas des OGM)
  • 1 botte de mini navets
  • 2 ou 3 feuilles de laurier
  • thym frais
  • 125 g de beurre
  • 2 càs de sucre
  • sel et poivre à discrétion
  • fleur de sel
  1. Vous allez commencer par faire votre jus de veau. Commencez par désosser le carré de veau, garder les parures et les os. Dans une cocotte faites fondre 25 g de beurre. Lorsqu’il chante ajoutez les parures et les os de veau et faites colorer quelques minutes. Puis ajoutez la garniture aromatique (entendez par là: la carotte épluchée et taillée en brunoise, l’échalote et 1 oignon cébette hachés, le thym et 2 feuilles de laurier) faites colorer. Mouillez ensuite “à hauteur” avec de l’eau (cela signifie qu’on ajoute de l’eau jusqu’à recouvrir les aliments dans le fond de la cocotte) et portez à ébullition. Poivrer. Puis laisser mijoter à couvert 45 minutes.20160320_125154
  2. Une fois les 45 minutes de cuisson passées filtrez le jus à travers une passoire en écrasant bien pour extraire tout le jus, puis faites le réduire pour arriver à la consistance souhaitée (liquide mais nappante). Pour parfaire le jus vous pouvez finir en le passant au chinois étamine pour en éliminer toutes les impuretés (je ne suis pas allée aussi loin ;-))
  3. Maintenant, vous allez mettre votre carré de veau à cuire. Dans une poêle (idéalement en fer), faites saisir la viande sur toutes ses faces dans un peu d’huile et de beurre. Une fois la viande saisie jetez quelques branches de thym dans la poêle, assaisonnez et poursuivez la cuisson au four à 200°C pendant 15 à 20 minutes. Coupez le four et laissez encore 20 minutes puis réservez votre viande en la maintenant au chaud.
    N.B: A la maison c’est difficile de maintenir une viande “au chaud”. Pour ce plat, j’ai débuté ma cuisson de la viande tandis que je cuisinais les légumes glacés pour que tout soit prêt à servir quasiment en même temps.
  4. Préparez les légumes glacés. Rincez-les et épluchez les en conservant les fanes. Vous allez cuire les carottes et les navets séparément. Dans une petite sauteuse réunissez les carottes en veillant à ne pas les superposer, ajoutez 50 g de beurre, 2 pincées de fleur de sel et 1 càs de sucre semoule. Mouillez à hauteur avec de l’eau, portez à ébullition, puis couvrez d’un papier sulfurisé perforé pour permettre l’évaporation du jus de cuisson. Au bout de quelques minutes retirez le papier sulfurisé et poursuivez la cuisson à feu moyen jusqu’à complète évaporation du liquide. Lorsque le liquide est presque complètement évaporé enrobez les carottes avec la matière grasse restante au fond de la sauteuse en faisant un mouvement circulaire. Cela leur donne un aspect bien brillant et c’est cela que l’on appelle le glaçage.
  5. Vous renouvellerez cette technique en mettant dans la même sauteuse les mini navets et 2 ou 3 oignons cébette coupés en 2 dans le sens de la longueur.
  6. Dressage. Coupez votre carré de veau en tranches épaisses que vous disposez au centre de l’assiette. Agencez joliment les légumes glacés autour et nappez de jus de veau. Servez le jus restant à part en saucière. Ce plat est un peu technique mais c’est très amusant à réaliser. Faire son jus soi-même est un vrai plaisir: les parfums qui se dégagent à la cuisson vont vous mettre l’eau à la bouche. Et au moins, on sait ce qu’il y a dedans !

BON APPÉTIT !

Aubergines aux saveurs épicées

Entre autres qualités, la gastronomie et l’art culinaire sont pour moi un appel aux voyages. J’aime expérimenter des plats venus d’ailleurs. Tantôt dans leur recette originale et authentique, tantôt revisités. J’aime découvrir et faire partager ces mets venus d’autres pays. Aujourd’hui je vais vous faire découvrir une recette revisitée d’un plat traditionnel turc: l’imam bayaldi (traduction de l’imam s’est évanoui). L’aubergine tient une place importante dans la cuisine turque, ici elle est braisée à l’huile d’olive et farcie de tomates, d’ail et d’oignons; et se déguste froide. Mais pour cette version moderne, elle n’est pas servie farcie !

Pour réaliser cette recette épicée venue de Turquie, il vous faut (pour 2 personnes):

  • 1 aubergines
  • 4 petites tomates rondes
  • 1 petit oignon jaune
  • 1 gousse d’ail
  • 2 clous de girofle
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 càc de graines de cumin
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • quelques feuilles de menthe fraîche
  • 2 branches de thym
  • 4 càs d’huile d’olive
  • sel et poivre à convenance
  1. Lavez bien les tomates, épépinez-les et taillez-les en petits dés. Lavez l’aubergine et taillez-la en dés d’1 cm de côté sans la pelez. Émincez l’oignon. Épluchez et dégermez la gousse d’ail.
  2. Dans une sauteuse faites revenir l’oignon à feu doux dans 1 càs d’huile d’olive. Lorsque l’oignon est bien blond ajoutez les tomates, l’ail écrasé, les clous de girofle, le piment de Cayenne, la cannelle, le thym et les graines de cumin. Poursuivez à feu très doux pendant 10 minutes.
  3. Pendant ce temps, dans une autre sauteuse faites frire les dés d’aubergine dans 3 càs d’huile d’olive (rajoutez-en un peu si cela ne vous parait pas suffisant). Elle doivent devenir bien brunes.
  4. Rassemblez les aubergines et la préparation à la tomate et laissez confire 10 à 15 minutes. Ajustez l’assaisonnement, ciselez la menthe et parsemez le plat juste avant de servir.
  5. J’ai choisi de servir ce plat chaud en accompagnement d’une viande, mais vous pouvez le déguster froid, accompagné d’un yaourt épicé (mélanger 1 yaourt avec 1 càs de graines de cumin grillées, 1/2 càc de coriandre moulue et de la coriandre fraîche hachée) c’est exquis… de quoi s’évanouir peut-être ?

recette inspirée des aubergines braisées au yaourt épicé par Clare Gordon-Smith, “épices”, dans la collection au rendez-vous des Saveurs. Ed. Gründ.

BON APPÉTIT !

Menu de la semaine (2)

Le menu que je vous propose sera celui du dimanche. J’ai profité de mon repos hebdomadaire pour nous faire une journée gourmande à souhait. Et pour le dessert du déjeuner, c’était une commande spéciale de mon amoureux 😉

Et voici donc l’ardoise de cette semaine:

PETIT-DÉJEUNER:

  • jus d’orange/kiwi/maracuja (fruit de la passion). Très vitaminé et acidulé, ce jus réveille les papilles !
  • thé noir “mariage frères” imperial russia
  • tartine de pain aux céréales grillée et “Nutella” maison

 

DÉJEUNER:

 

 

DÎNER:

20160319_212724

  • Yaourt grec, miel et pignons de pin

Savarin marbré choco-noisette

Hier après-midi, j’ai rendu visite à mon amie d’enfance. Cela faisait longtemps que l’on ne s’était pas vu et nous avions eu envie d’un goûter avec nos bambins pour partager potins et gourmandises 😉 Une fois n’est pas coutume, je me suis creusée la tête pour trouver une idée de goûter moelleux, parfumés, goûteux, qui sortirait du classique cake aux fruits ou gâteau au chocolat et qui plairait aux grands comme aux petits. Je me suis inspirée d’une superbe recette de cake de Philippe Conticini (excusez-moi du peu) à base de noisettes et chocolat, …. mmmm !

20160319_154808

Pour réaliser ce savarin délicieux, il vous faut:

  • 5 œufs
  • 60 g de sucre cassonade
  • 60 g de sucre semoule
  • 20 g de miel de fleurs
  • 40 g de sucre vanillé (je le prépare moi-même en pulvérisant du sucre en morceau avec une gousse de vanille séchée au thermomix, 10 secondes vitesse 10)
  • 130 g de beurre
  • 80 g de farine (type T65)
  • 100 g de poudre de noisettes
  • 1 càc bombée de levure
  • 2 pincées de fleur de sel
  • 1 càs de cacao en poudre non sucré (type Van Houten)
  • 70 g de pépites de chocolat noir.
  1. Séparer le blancs des jaunes de 4 œufs et fouettez 4 blancs avec 60 g de sucre cassonade pour qu’ils soient mousseux (pas trop serrés). Réservez.
  2. Dans un saladier blanchir 2 jaunes d’œufs + 1 œuf entier avec 60 g de sucre, 20 g de miel et 2 pincées de fleur de sel. Fouettez bien pour que le mélange blanchisse et devienne mousseux.
  3. Faites un beurre noisette: pour cela mettez 130 g de beurre dans une casserole et faites chauffer. Une pellicule blanche apparaît à la surface, puis le beurre mousse légèrement et crépite joliment (on dit qu’il chante). L’eau contenue dans le beurre s’évapore doucement, puis en un instant la mousse se dissipe, le beurre cesse de chanter et il apparaît d’une belle couleur dorée tandis qu’une odeur subtile de noisette grillée se dégage au dessus de la casserole: là ça y est, c’est près, vous avez votre beurre noisette. Éventuellement filtrer le (j’avoue, je ne l’ai pas fait mais cela aurait été plus abouti).
  4. Versez le beurre noisette en mince filet dans les œufs blanchis au sucre, tout en continuant de battre. Puis versez le mélange sec tamisé (80 g de farine, 100 g  de noisettes en poudre et 1 càc bombée de levure) en 2 fois. Mélangez jusqu’à obtenir un appareil homogène.
  5. Incorporez délicatement les blancs.
  6. Prélevez 1/3 de cet appareil et ajoutez-y 1 càs de cacao non sucré. Mélangez délicatement.
  7. Dans les 2/3 restant versez les pépites de chocolat et mélangez.
  8. Dans un moule à savarin (beurré et fariné si, contrairement à moi, vous n’utilisez pas de moule en flexipan) versez l’appareil aux pépites, puis surmontez le de l’appareil au cacao. Enfin, avec la pointe d’un couteau faites rapidement quelques zig-zag dans la pâte pour obtenir un effet marbré.20160319_144314
  9. Enfournez pour 35 minutes à 170°C dans un four à chaleur tournante.
  10. Vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau, elle doit ressortir sèche. Après quelques minutes de repos démoulez votre savarin marbré sur une volette à pâtisserie et laissez-le refroidir.20160319_152341
  11. Pour le présenter, j’ajoute un peu de sucre glaçe au moment de servir. La gâteau est délicieux: pas trop sucré, le parfum de noisette est dominant, la texture est aérée… Bref, on s’est régalé… et les petits aussi !

recette inspirée du cake noisettine et chocolat marbré de P.Conticini, “la pâtisserie des rêves”, ed Gründ.

BON APPÉTIT !

 

 

“Nutella” maison

En rentrant d’une nuit de boulot, rien de tel qu’un bon petit déj en famille ! Et pour que le réconfort soit total: je m’offre une petite tartine de pain aux céréales grillée avec un peu de “Nutella maison”.20160319_110239
Après avoir exploré une bonne dizaine de recettes, j’ai (enfin) trouvé LA recette de cette pâte à tartiner addictive! Facile, rapide, elle fait l’unanimité auprès de tous mes goûteurs gourmands. Je vous livre ici la recette que j’ai trouvée sur l’espace recette thermomix. A faire et refaire… sans modération ! 😉

Pour faire votre nutella home made, il vous faut (2 pots à confiture):

  • 200 g de pralinoise (marque Nestlé ou Poulain, on le trouve en supermarché, au rayon des chocolats)
  • 100 g de chocolat noir
  • 1 pot de lait concentré sucré (397 g)
  • 40 g d’huile de noisette (je la trouve en magasin bio)
  • 1 pincée de fleur de sel

Je réalise cette recette avec le thermomix, mais vous pouvez tout à fait le faire à la casserole, au bain-marie.

  1. Mélangez tous les ingrédients et faites chauffer à 60°C pendant 4 minutes (vitesse 1)
  2. Raclez les parois du bol puis remettez à chauffer toujours à 60°C pendant 2 minutes, vitesse 2.
  3. Versez immédiatement dans vos pots à confiture.
  4. Conservez le nutella à température ambiante si vous ne voulez pas qu’il durcisse. Il se conserve très bien pendant 15 jours-3 semaines.

recette inspirée de la pâte à tartiner pralinée postée par karineo sur le site “espace recette thermomix”

BON APPÉTIT !